**********
 
Il y a bien longtemps, Gaston, un berger, faisait paître ses brebis au pieds du Mont Plémont, qui domine Lacheni. Il était renfrogné, son esprit était troublé : le matin même, le fils de son voisin, était venu lui demander la main de sa fille Clémentine et Gaston avait refusé !

Bien sûr, Clémentine et Pierre avaient grandi ensemble et s’aimaient. Son refus lui avait fait mal au cœur, mais Pierre était trop pauvre.

Le jeune homme, le cœur brisé, était parti droit devant lui, dans l’auberge, au pieds de la tour Seigneuriale, pour noyer son chagrin, il but plus que de raison…

C’est alors qu’un beau Monsieur, bien habillé, en rouge et en noir, s’approcha de lui et lui dit :

– « Jeune homme, il me semble que vous avez besoin que l’on vous aide. »

Pierre lui raconta son histoire et l’homme mystérieux poursuivit : « Je comprends que ce qu’il vous faut, c’est un peu d’argent et je sais où vous pourrez en trouver. Retrouvons-nous demain, au soleil couchant, au centre du cercle de pierres. »

Le lendemain, l’homme en rouge et en noir déclara à Pierre : « Dans les entrailles du mont, il y a une cachette remplie d’or et d’argent. C’est le trésor de la cathédrale de Noyon, que l’on avait dissimulé là, autrefois, pour ne pas que les Normands s’en emparent. Voici le plan qui vous permettra de le retrouver. »

La nuit était tombée. Les yeux de l’homme brillaient étrangement dans le noir, ils rougeoyaient. Sous les bords de son chapeau, quatre bosses grossissaient.

Pierre comprit alors à qui il avait affaire : c’était le Diable, Belzébuth en personne !

– « Allez, prends le plan : tu auras la fortune et surtout l’amour de Clémentine ! »

Alors Pierre prit le plan, il ne pensait qu’à Clémentine. Lucifer montra l’entrée d’un long boyau obscur. Le diable sortit une chandelle de sa poche, l’alluma et incita le jeune homme à entrer. Pierre pénétra dans la galerie, la chandelle à la main…

Quant au trésor du Plémont, peut-être dors-t-il encore dans le ventre du mont ?
 

**********

 

Nouveau flyer 2021

 

 

TELECHARGEZ-LE !

 

**********

 

Article dans le magazine de notre Communauté de Communes AVRIL MAI JUIN 2021

 

 

**********

Article Oise Hebdo du 31 mars 2021

 

**********

Bulletin la Nouvelle Lachenoise N° 52 Avril 2021

 
 
 
**********

 

Article du Courrier Picard du 14 mars 2021

 

**********
 
Semaine 9
 
Petit conte du printemps…
 

Il y a fort longtemps, un vingt sept mars,

un beau perce-neige, blanc et gentil,

sortit de dessous la neige sur le fief de Lacheni.

Le vent d’hiver le vit, se mit en colère

et déclencha une tempête de neige sur la fleur.

Le gentil perce-neige mordu par le froid cria.

Une bonne fée entendit la fleur sangloter

et lui demanda : “Pourquoi pleure-tu ?”

“Je suis couvert de neige et meurs de froid”

répondit le perce-neige.

La fée ôta la neige de sur la fleur.

Tandis qu’elle faisait cela elle se blessa au doigt

contre un petit caillou tranchant !

Son sang tomba sur la racine de la fleur,

la réchauffant, et le perce-neige revint à la vie.

Une autre goutte de sang tomba sur les pétales

qui devinrent rouges. Aussitôt un autre perce-neige,

blanc, poussa à coté de lui.

C’est ainsi que les deux inséparables clochettes,

la rouge et la blanche, devinrent à la fois le symbole du printemps,

de l’amour de la joliesse et de l’espoir !

Vous croyez aux fées vous ?

 

 
**********
Semaine 8
 

La pantoufle de la princesse.


Il était une fois un homme et sa femme, qui avaient deux fils et qui étaient bien pauvres. Le père étant mort, sa femme et ses enfants ne purent lui faire dire une messe, faute d’argent. Depuis ce moment, on entendit chaque soir des coups frappés dans divers endroits de la maison : c’était le père qui revenait et demandait des prières.
Un jour que le plus jeune des deux fils priait sur la tombe de son père, il vit un petit oiseau voltiger près de lui ; il voulut l’attraper, l’oiseau s’envola à quelque distance. Le jeune homme se mit à sa poursuite, et il se laissa entraîner si loin, qu’à la fin de la journée il se trouva au milieu d’une grande clairière. La nuit vint ; le jeune homme monta sur un chêne pour y dormir en sûreté, et il y était à peine qu’il vit trois hommes s’approcher de l’arbre : l’un portait du pain, l’autre de la viande et du vin, le troisième un sac en toile. Ils ramassèrent du bois, l’allumèrent et firent un feu pour y faire cuire leur viande. Or, ces hommes étaient des voleurs.
Ils vinrent à parler d’un lieu fortifié qu’ils voulaient aller piller ; une seule chose les embarrassait, c’était le chien qui gardait la porte du château et aboyait à tout venant. Il s’agissait de savoir qui tuerait ce chien ; aucun d’eux ne voulait s’en charger. Comme ils se disputaient, ils levèrent les yeux et aperçurent le jeune homme sur son arbre. Ils lui crièrent de descendre. « C’est toi », lui dirent-ils, « qui tueras le chien ; si tu ne veux pas, nous te tuerons. Je ferai ce qu’il vous plaira », répondit le jeune homme.
En effet, il tua le chien et s’introduisit dans le château par un trou qu’il fit dans la palissade. Les voleurs lui passèrent une hache afin qu’il brisât la porte ; mais il les engagea à entrer par le trou qu’il venait de faire. Un des voleurs s’y étant glissé, le jeune homme lui abattit la tête d’un coup de sa hache et tira le corps en dedans. « A votre tour », dit-il au second ; « dépêchons.» Et il lui coupa aussi la tête. Le troisième eut le même sort.
Cela fait, le jeune homme entra dans la tour, où il trouva une belle princesse endormie. Il prit un instant pour l’admirer. Sa joliesse était enchanteresse. Le jeune homme prit une des pantoufles de cette princesse et sortit de la seigneurie à pas de velours.  De retour à la maison, il fit dire une messe pour son père.

Cependant, la belle princesse aurait bien voulu savoir qui avait pénétré dans son château et enlevé sa pantoufle. Elle fit bâtir au pieds de la tour une taverne sur la porte de laquelle était écrit : Ici l’on boit pour rien, moyennant qu’on raconte son histoire. Un jour, le jeune homme s’y trouva avec sa mère et son frère. Survint la princesse, qui demanda d’abord à l’aîné de raconter son histoire. L’aîné dit : « Je suis charbonnier tous les jours de ma vie je vais au bois du Plémont pour faire du charbon : voilà toute mon histoire. – Et vous », dit-elle au plus jeune, « qu’avez-vous à raconter ? »
Le jeune homme commença ainsi : « Un jour, des voleurs voulurent entrer dans un château ; ce château était gardé par un chien, qui aboyait à tout venant. Ils m’ordonnèrent de tuer ce chien, ce que je fis avec tristesse. »
La mère du jeune homme lui disait de se taire, mais la princesse l’obligea à poursuivre.
« Quand les voleurs », continua-t-il, « voulurent ensuite pénétrer dans le château, je les tuai l’un après l’autre. J’entrai dans la seigneurie puis dans la tour, où je trouvai une belle princesse endormie. Pendant un instant, le temps s’arrêta. Je pris l’une des pantoufles et je sortis du château.

Cette pantoufle, la voici. »
A ces mots, la princesse, toute joyeuse, montra l’autre pantoufle. 

Quelque temps après, elle épousa le jeune homme qu’elle ne quitta plus et ils vécurent très heureux.

Des siècles plus tard, autour des cheminées, on tenta de trouver le nom de cette princesse … On multiplia les hypothèses, on en discuta, on se disputa … Elle était tellement belle …

Cette histoire permis d’occuper les soirées pendant de longues années.

Et vous, avez-vous déjà rencontré une princesse ?

 

 
**********
 
Semaine 7
 
Première réunion de notre Comité Scientifique le Mardi 16 Février sur le Parc Historique : 
 
Le Comité Scientifique est composé : 
 
Du pôle Archéologique du Département de l’Oise représenté par sa Directrice Madame Hélène Dulauroy-Lynch et Madame Danael Veyssier
Madame Lauriane Leroy historienne locale
Monsieur Jean Yves Bonnard référent historique, président de la société historique de Noyon 
Monsieur Jérome Pauzet spécialiste du Moyen Age et re constituteur
Monsieur Didier Mélique représentant de l’Education Nationale
Monsieur Jacques Swynghedauw représentant du bureau
Monsieur De Saedeleer Bruno directeur du parc historique
 
 
Etaient conviés à cette première réunion : 
Monsieur Elian Mestdagh représentant de la Communauté de Communes du Pays des Sources, Mademoiselle Zoé Bachelet et Monsieur Frédéric Delapierre en qualité de membre de l’association.
 
Voici les trois points importants de la nouvelle convention en cours de réalisation entre le Département de l’Oise et l’association : 
 
1- L’encadrement du pôle archéologique si souhait ou besoin de réalisation de terrassement sur le parc;
2- Le respect des normes sécuritaires en vigueur lors de ces mêmes réalisations;
3- La création d’un Comité Scientifique encadré d’historiens, de médiévistes, d’archéologues;
 
L’aspect pédagogique est évidement notre priorité.
Le comité scientifique sera le garant des contenus : 
Dossiers pédagogiques, flyers, plaquettes, informations, site internet…
 
Priorité donnée pendant la semaine au ravitaillement en eau et en foin de la ferme pédagogique du parc.
 
Pour Sjofn : 
 
C’est dans les moments les plus sombres que l’on voit le mieux les étoiles.
 
 
**********
 
Semaine 6
 
J’ai le plaisir de vous annoncer la naissance du premier Mouton de Jacob sur le parc historique !
Bertha et bébé se portent à merveille…
Nos moutons et brebis de Jacob, participeront à l’entretien du parc historique, notamment sur le secteur de la Motte et du Fossé.
 
Cette semaine fut entièrement consacrée à la pose de bardeaux sur la toiture de l’atelier de Simon le charpentier…
Notre objectif est de terminer cette construction pour la réouverture au public le 15 Avril…
 
 
**********
 
Semaine 5
 
Article qui va paraitre dans le Bulletin Municipal :
 
Le Parc Historique de LASSIGNY  
 
Au cœur d’un lieu historique, nous avons pour ambition de devenir un équipement touristique attractif qui s’appuie sur les principes de l’histoire vivante. L’objectif de l’association Sauvegarde du Patrimoine, qui a en gestion le site est de valoriser l’histoire en présentant de manière ludique les savoir-faire, en initiant les visiteurs aux us et coutumes du Moyen Age.
Depuis le début du projet, trois aspects structurent les actions d’animation. Le social avec des reconversions professionnelles, l’accueil des publics en difficultés, les centres sociaux et animations locales, l’éducation avec les visites scolaires, les chantiers pédagogiques, et le tourisme avec l’accueil des visiteurs, groupes et familles. 
Grace au soutien de nos partenaires, le parc historique fait maintenant parti des parcs tel que Samara dans la Somme, Marles dans l’Aisne ou même Haubechie en Hainaut (Belgique). Pour le visiteur, il s’agit d’une visite inattendue dans le département de l’Oise.
Notre projet n’est ni une aventure un peu facétieuse, ni une histoire inventée de toute pièce, ni une reconstitution sévère et savante, apte à lasser le visiteur. Notre voix est différente, nous sommes dans une autre démarche : l’histoire vivante !
Notre objectif est de présenter d’une façon vivante et compréhensible une image du passé de notre région en s’appuyant sur ce lieu millénaire. Notre tour seigneuriale, perchée sur son tertre, renforce l’ensemble des constructions réalisées dans la basse-cour depuis le début du projet. Cette tour est une création inspirée de bâtiments historiques de la période du moyen âge, unique dans les Hauts de France ! Notre nouveau partenariat avec le collège va nous permettre d’avancer sur la création de fresques dans le logis seigneurial. Nous accueillons pour une année, une jeune femme dans le cadre d’un projet ERASMUS qui va renforcer notre capacité d’accueil du public dès le printemps. De nombreux jeunes s’investissent avec succès dans l’entretien du parc animalier.
Afin de renforcer notre utilité à la collectivité, de s’impliquer dans la société civile et dans la réinsertion locale, nous allons signer une convention avec l’UEMO de Compiègne. L’accueil de jeune dans le cadre du pass permis citoyen est un réel atout pour notre projet. Malgré une situation sanitaire compliquée, nous avons réalisé nos objectifs en termes de réalisations et entretien. Mise en ligne d’un nouveau site internet : tour-roland.com, réparé les dégâts subis suite au passage de la tempête CIARA en février 2020, posé des vitraux dans le logis seigneurial, permis la réalisation de plusieurs tournages sur le site, réparé le four du potier, les barrières pour animaux, terminé la taverne et réalisé la pose des 600 poteaux de la palissade coté parking… Nous avons accueilli un nouveau pensionnaire au sein de notre ferme pédagogique : Gunnar un bélier de race Jacob. Animal emblématique sorti tout droit du moyen âge. Je vous donne rendez-vous au printemps sur le parc pour venir avec vos amis, enfants ou petits-enfants, partager un moment de convivialité… Nous aurons l’occasion de nous retrouver lors des dix dimanches d’ouvertures cette année.
Veuillez noter sur vos agendas, la date du samedi 26 Juin en nocturne pour notre fête médiévale annuelle, nous serons à la demande générale, ouvert aussi le dimanche 27 en après-midi.
 
Pour Sjofn
 
” Croyez en vos rêves et ils se réaliseront peut-être. Croyez en vous et ils se réaliseront surement ! “
 
Martin Luther King
 
 
**********
 
Semaine 4
 
Cette semaine, nous nous sommes réunis avec nos principaux partenaires dans le cadre de notre stratégie d’innovation et de développement touristique du parc historique, le mardi 26 Janvier et nous avons organisé notre assemblée générale annuelle, le samedi 30 janvier en Mairie de Lassigny.
 
Voici un extrait du PV de réunion réalisée par notre secrétaire de séance :
 
Le 30 Janvier 2021 à 9h50, à Lassigny les membres de l’association de Sauvegarde du Patrimoine se sont réunis à la mairie de Lassigny en Assemblée Générale sur convocation de la présidente.
Il a été établi une feuille d’émargement, signée par les membres présents en leur nom propre ou en tant que mandataire. 
L’Assemblée Générale était présidée par Mme Dufour Françoise présidente de l’association. Elle était assistée d’une secrétaire de séance, Mlle Palisse Chloé, secrétaire de l’association, du trésorier Mr Swynghedauw Jacques et du chef de projet Mr De Saedeleer Bruno.
La moitié des membres plus un, étaient présents ou représentés. L’Assemblée Générale a donc pu valablement délibérer, conformément à l’article 13 des statuts.
 
L’ordre du jour a été rappelé par la présidente :
Rapport moral d’activités 2020
Rapport financier 2020
Prévisionnel 2021
Mise au vote élection du nouveau bureau
Mise au vote de l’élection du nouveau Conseil d’administration
Remerciements
 
L’assemblée générale a été ouverte par la présidente de l’association Mme Dufour. Ensuite le chef de projet Mr De Saedeleer a pris la parole pour le rapport moral d’activité 2020 qui a ensuite laissé la parole au trésorier Mr Swynghedauw pour le rapport financier 2020. Mr De Saedeleer a repris la parole pour parler des réalisations faites sur le site de la Tour Roland en 2020 puis pour le prévisionnel 2021. Un débat s’ouvre entre les participants à cette Assemblée Générale et un échange d’idées s’instaure.
Plus personne ne demandant la parole, la Présidente met aux voix les différentes résolutions à l’ordre du jour :
 
Rapport moral et d’activité 2020 :
L’Assemblée Générale prend acte du rapport moral fait par le Chef de projet au cours de la séance et approuve celui-ci.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des présents et représentés.
 
Rapport financier 2020 :
L’assemblée Générale prend acte du rapport financier fait par le Trésorier au cours de la séance et approuve celui-ci.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des présents et représentés.
 
Présentation des objectifs 2021 :
L’assemblée Générale prend acte du rapport moral fait par le chef de projet au cours de la séance et approuve celui-ci.
Cette résolution est adoptée à l’unanimité des présents et représentés, avec positionnement de volontaires pour leur participation active aux divers projets.
 
Élection du nouveau bureau :
Annonce de la démission de la secrétaire Mlle Palisse Chloé pour raisons professionnels.
 
Mise en place du vote pour la Présidence :
Mme Dufour Françoise se représente pour un nouveau mandat. Aucun autre candidat.
 
Mise en place du vote pour la Trésorerie :
Mr Swynghedauw Jacques se représente pour un nouveau mandat. Aucun autre candidat
 
Mise en place du vote pour le Secrétariat :
Aucun candidat pour la place de secrétaire.
C’est le Chef de Projet qui assurera cette fonction 
 
Élection du nouveau conseil d’administration :
Mme Leroux Sophie à l’unanimité
Mr Etienne Philippe à l’unanimité
Mr Marguerite Eirikr à l’unanimité
Mr Legivre Jean-Batiste à l’unanimité
Mr De Saedeleer Bruno à l’unanimité
 
Autres :
Discutions et explications :
Le programme Erasmus,
La convention en cours de signature avec l’UEMO de Compiègne,
La prochaine fête médiévale,
Les prévisions d’ouvertures du parc historique en 2021,
La nouvelle plaquette en cours de réalisation,
Le dossier Stratégie d’innovation et de développement touristique 
La création d’un comité scientifique en Février 2021
 
Remerciements par le chef de projet Mr De Saedeleer Bruno.
 
L’ordre du jour ayant été épuisé, la séance a été levée à 11h50
Il est dressé le présent procès-verbal de la réunion, signé par la Présidente de séance.
 
 
**********
 
Semaine 3
 
Construction de l’atelier de Simon le Charpentier
Cette semaine fut consacrée aux finitions et à la pose de la charpente. Cette nouvelle construction a pour objectif de recentrer les activités de charpenterie en un seul et unique lieu. Simon pourra y réaliser l’ensemble des taches liées à son activité sur le parc historique. Les dimensions du bâtiment sont : Hauteur 4m, emprise au sol 3m sur 6m. Ossature châtaigner et bardeaux de sapins. 
Malgré les conditions météo exécrable, le gros œuvre est terminé !
 
Le saviez-vous ?
 
Au Moyen Age, les unités de mesure, de poids, de contenance… Sont très nombreuses et différentes de celles d’aujourd’hui. Chaque métier utilise ses propres unités.
Les drapiers vont utiliser l’aune et la toise pour mesurer leurs tissus. Les bâtisseurs vont utiliser le pied, la coudée, la palme… Pour les constructions.  Les mesures de grains, de sel peuvent être mesurés en muids ou en mines et les liquides peuvent être quantifiés en barriques ou en pintes…
 
Comment mesure-t-on au Moyen Age ?
 
Au Moyen Age, on utilise le système de mesure duodécimal hérité des Romains ; 12 se divise par 2, par 3, par 4, par 6…
A cette époque, l’unité la plus petite est la ligne ; elle correspondrait au diamètre d’un grain d’orge.
Toutefois, en fonction de la richesse ou non des terres agricoles, le grain d’orge n’avait pas le même diamètre en Vermandois ou  Xaintrie par exemple !
 
 
**********
 
Semaine 2
 
Escapade en Dordogne 
 
Malgré la pandémie, Eirikr n’a pas hésité à prendre la route afin d’aller récupérer nos deux petites brebis de race Jacob, réservées depuis plusieurs mois…
1400 kms aller-retour, sous une météo exécrable !
Merci frangin !
Mon objectif, de créer une petite famille de mouton race Jacob, sur la seigneurie, vient de se réaliser… Notre superbe bélier Gunnar le brave, va enfin pouvoir gambader, s’amuser et fonder sa propre lignée. Nul doute que ses descendants raviront pour les années futures, les nouvelles générations d’élèves qui viendront découvrir, notre parc historique, unique en France.
La ferme pédagogique s’agrandit d’année en année !
Je vous présente, Bertha (Déesse de la neige et de l’hiver) et sa fille Nott (Déesse de la nuit), noms empruntés aux Dieux mythiques des païens du grand nord ! Gunnar sera leur protecteur.
 
Le saviez-vous ?
 
Cette variété de mouton bicolore, à quatre cornes ! 
Au Xe siècle, certains pouvaient même en avoir jusqu’à six ! C’est notamment à Hedeby, un port de commerce viking au Danemark, que l’archéozoologie, nous a apportée des traces de l’existence de cet emblématique animal.
 
Le connaissez-vous ?
 
Un homme à la barbe fournie, du surnom d’Erik le rouge a marqué l’histoire du monde viking avec autant de force que Rollon, premier duc de Normandie ou Ragnar se débattant dans la fosse aux serpents en hurlant sa joie de retrouver Odin le brave !
Pour avoir tué un homme, il est banni la terre d’Islande.  C’est une forte tête cet Erik !
Un jour, lors d’une dispute musclée avec un voisin, qu’il tua, la loi des hommes libres le rattrapa. 
Ici, pas de morale ni de remords : toutes ces valeurs, pense-t-on en ce temps-là chez les Scandinaves païens, c’est bon pour les tonsurés, qu’on surnomme aussi ironiquement les hypocrites ! Ici, seule prime la loi du sang !
L’orsqu’Erik et ses compagnons filent avec leur cheval de mer, dans des creux de cinq mètres, l’écume s’incruste sur leur visage tanné comme une peau de phoque… il ne sait pas encore ce qu’il va découvrir, mais une chose est sure, il cherche plus à l’ouest de l ‘Islande un point d’ancrage pour échapper aux coups de hache vicieux d’un de ses concitoyens. Au printemps il atteindra la terre verte, le Groenland… Il faudra 500 ans pour que le Groenland viking s’effondre, sans doute suite à une épidémie… Dans les 300 fermes que compte le Groenland viking, la vie est rude, et un homme nommé Bjarni prétend qu’après des jours de navigation dans le brouillard, il existerait d ‘autres terres encore plus à l’ouest, peut-être même un continent. Erik écoute ce récit fantastique et toujours à la recherche d’une expédition, il décide d’aller voir si cet homme dit vrai ! Malheureusement, il ne partira pas sur son cheval des mers, à quelques jours du départ, il fera une mauvaise chute de cheval… Il ne verra jamais l’Amérique que les historiens ont longtemps cru découverte par Christophe Colomb !
 
Les récentes découvertes d’archéologues norvégiens ne laissent plus la place au doute. Oui les vikings ont bien découvert l’Amérique en partant du Groenland, comme le prouve la ferme typiquement scandinave découverte à l’anse aux Meadows.
 
 
**********
 
Semaine 1 :
 
Dans la continuité des sagas contées ce Week end, et pour rendre hommage aux femmes et hommes présents, qui ont bravé la météo plutôt maussade, vents violant et pluie toute la matinée de dimanche, je prends la plume et vais vous compter un épisode épique de la vie de l’impie HASTING et de son frère d’armes, BJORN JARNSIDA, plus connu sous le nom légendaire de BJORN Cotes De Fer. Ce Suédois, deuxième fils de ce roi si populaire dans l’imaginaire lié aux Vikings, l’homme que les sagas islandaises font chanter dans la fosse aux serpents : RARNAR LODBROK aux Braies Velues. BJORN est un grand voyageur, un grand pilleur aussi assoiffé d’or et de richesses. Il participe aux expéditions sur la Gascogne puis plonge vers la Galice, Gibraltar et longe les côtes du Maroc. Il s’aventure aussi avec ses hommes aux iles Baléares, prouvant que la Méditerranée ne faisait pas peur aux Vikings malgré  les Barbaresques. Les sources de cette expédition sont solides grâce au chroniqueur Arabe Ibn Idhari qui narre avec précision la déferlante Viking sur la péninsule ibérique, soixante-deux navires, précise-t-il, un pays alors sous le joug musulman. Avec son ami Hasting, il laissera la légendaire histoire de la ville de Luna, près de Gènes.
Après avoir dévasté le royaume de France, ils prennent le large en direction de l’Italie pour s’emparer de Rome !
RAGNAR, HASTING et leur homme, cernent la cité et constatent qu’elle est bien protégée par ses remparts et par des hommes en armes… Les princes de la cité, effrayés par l’attaque imminente d’un si grand nombre de guerriers nordiques, assurèrent la protection de la ville par de nombreux hommes en armes ; dès lors, l’impie HASTING et le valeureux BJORN, comprenant que tous leurs hommes ne pourraient par la force des armes s’emparer de la cité, imagina le projet habile d ‘une ruse perverse !
Ils décidèrent de faire croire en leur conversion à la religion chrétienne et amenèrent le soi-disant cercueil d’un de leur chef dans l’église afin d’y recevoir les derniers sacrements… Soudainement, alors que la messe de Requiem commençait, le cercueil s’ouvrit et une terrible messe des épées, sous les cris de fureur et d’épouvante, scella à tout jamais dans la légende, la fameuse ruse viking ! Luna fut pillée, dévastée, incendiée… 
 
Le saviez-vous ?
 
Les Germains comme les Celtes avaient pour usage de boire du sang de Loup pour acquérir force et courage. Le gigantesque Loup Fenrir, né de l’union de Loki le Diabolique et de la géante Gerbauda, sera à l’origine du Ragnarok et de la mort d’Odin…
 

 

**********

 

Actualités 2020